samedi 25 mai 2013

Quand on veut...



Notre intention place seulement toute chose 
devant nous.

6 commentaires:

  1. J'adore, c'est magnifique. Du rêve brut !

    RépondreSupprimer
  2. Oh! Là! Là! Quel boulot cette toile. J'aime beaucoup les détails. J'ai terminé mon parcours dans le poisson, me suis vautrée dans les couleurs. C'est une belle finale qui nous ramène fatalement au noir des lunettes de la dame, le point de départ de la course. Les taches de lumières blanches sont souvent des points d'ancrage de l'oeil, ici, le carré le plus lumineux est dans les lunettes. Il y a beaucoup d'espace, ça respire et ça permet aux détails de vibrer. Beau travail.

    RépondreSupprimer
  3. C'est déchirant,Le plumitif! Je vois que ton pinceau explose ! Et c'est parti pour la grande envergure libérée qui promet d'autres chefs-d'oeuvre!

    RépondreSupprimer
  4. le reflet, le reflet dasn les lunettes, je rentre par là, par là où on ne voit pas, par là où se cache l'envers du décor, le regardant.
    Les dés semblent pipés...
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est logique Laure, on rentre par le point le plus lumineux, das le cas de cette toile, c'est le carré blanc dans les lunettes.

      Supprimer
    2. en fait Laure, tu entres précisément par la porte que pourrait bien emprunter la dame aux lunettes pour sortir...
      :)

      Supprimer